Le piano

Qu’est le piano ?

Le piano est un instrument à cordes frappées muni d’un clavier qui permet de jouer des nuances très douces « pianissimo » comme très fortes « fortissimo », d’ou le nom adopté pour les pianos anciens au commencement « piano forte », qui signifie doux et fort, qui a été réduit par la suite à piano tout court.

Le piano est aussi un instrument à percussion car son mécanisme permet dès l’action de la touche de propulser un marteau sur une ou plusieurs cordes, mais aussi de pouvoir répéter sa frappe très vite, sans pour autant relever complètement le doigt.

Ce principe que nous appelons le double échappement est réellement présent sur  la mécanique du piano à queue actuel, nous le devons à son inventeur Sébastien Érard (1821). Ce mécanisme n’existe pas vraiment sur le piano droit, ce dernier étant un compromis de commodité, appelé aussi piano d’appartement.

La logique est que le marteau retombe suivant la gravitation terrestre, par son propre poids, après avoir frappé la ou les cordes.

Évolution du piano

Bien qu’au fil du temps le piano a subit une évolution, ses principes de base ont été établis par Bartolomeo Cristofori en Italie, en 1698 et vu naissance en 1703. Il existe peut-être 4 modèles dans le monde (dont un se trouve au Métropolitain Museum à New-York.

Cependant au fil du temps ce dernier à connu quelques améliorations telles que :

  • L’apparition du cadre en fonte (pouvant être aujourd’hui remplacé par le carbone pour ses propriétés de dureté et de légèreté).
  • Chaque note possède un marteau en feutre provenant de laine de mouton compressée; sa grosseur et la forme varie en fonction de la fréquence du registre désiré. (Invention Pape)
  • Les cordes sont croisées (Babcock), auparavant elles étaient parallèles. (Sébastien Érard restera longtemps attaché aux cordes parallèles comme bien d’autres encore à ce jour…)
  • Le système de double échappement. (Sébastien Érard)

Impact

Aujourd’hui tous les pianos sont évidement dotés d’un cadre en fonte, parfois semi découvert (ce qui signifie que l’on voit le sommier).

Les propriétés et la dureté de la fonte constituent une structure solide qui empêche principalement la déformation de la table d’harmonie en épicéa, et permet également l’accord des pianos à des fréquences plus hautes qu’il y a 300 ans (soit plus d’un ½ ton plus haut), et pour ce faire l’emploi de diamètre de corde supérieur et de marteau plus gros en laine et non en cuir contribue également à obtenir une plus large palette harmonique, et une plus vaste palette de nuances. Le marteau est donc plus gros dans les basses et plus rond et de plus en plus mince et « pointu » dans les aigus. La qualité du feutre, la forme du marteau, son positionnement, son développement, le respect du point de frappe sont des éléments très importants et ont un impact dans la qualité du son, donc sa beauté.

L’ensemble de ces facteurs contribuent à obtenir des instruments plus puissants qui peuvent se faire entendre sans sonorisation dans les plus grandes salles du monde.

Cela signifie aussi que les principes de justesses sont inextricablement reliés à chaque époque et chaque culture….

Aujourd’hui, les instruments s’accordent généralement aux diapasons 440 et 442 pour les pianos de concert, tant bien même les pianos droits.

La table harmonie constitue bien sûr l’âme du piano, le choix de la qualité du bois, son séchage, sa préparation, jusqu’au positionnement du cadre sur la table dharmonie.

Ce sont des étapes qui se doivent être de hautes précisions.

Chaque marteau va s’aligner sur un plan de cordes d’acier trempé nu ou enroulées de cuivre. Chaque corde doit être parfaitement alignées sinon cela produit une perte d’énergie sonore et nuit à la qualité du son.

Contactez-moi

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search